Auteur : Alphonse Juin

(1888-1967) Maréchal de France. Saint-Cyrien. Major de sa promotion, il est grièvement blessé en 1914. Handicapé du bras droit, il est nommé aide de camp de Lyautey, ce qui l’initie, jeune, aux problèmes globaux du Maroc. Il participe à la guerre du Rif (1925-1926), et suit Lyautey dans sa retraite. Il le représentera au Conseil supérieur de la Guerre (CSG), ce qui complète sa formation de breveté. En 1940, commandant la 15e Division d’infanterie motorisée (DIM), il est fait prisonnier, mais libéré, il prend le commandement des forces terrestres d’Afrique française du nord (AFN). Commandant le DA français de Tunisie avant le Corps expéditionnaire français (CEF) en Italie, il remet l’armée française à sa place dans l’ordre de bataille allié. Chef d’état-major de la Défense nationale, en 1947, il est nommé Résident général au Maroc (1947-1951) où il ne peut s’opposer à l’émancipation du pays. De 1951 à 1956, il est commandant en chef du secteur Centre-Europe de l’Otan. En 1954, s’étant opposé vivement à la Communauté européenne de défense (CED), il perd toutes ses fonctions (notamment la vice-présidence du Conseil supérieur de la défense nationale). À partir de 1960, il marque son opposition à la politique algérienne suivie par son camarade de promotion, mais sans jamais sortir de la légalité. Il est élu en 1952 à l’Académie française, l’année où il est élevé à la dignité de maréchal de France. De 1954 à sa mort, il est président du Comité de patronage de la RDN.

6 résultats (6 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension)

N° HS70 Juin 2009 - p. 29-30

La Victoire (juillet 1945) - Alphonse Juin

La Revue des Questions de Défense nationale reparaît après une absence de cinq années. Elle renaît au souffle de la Victoire et dans la Liberté reconquise comme tout ce qui, en France, avait un caractère proprement national. Lire la suite

N° 675 Mai 2005 - p. 7-8

Victoire ! - Alphonse Juin

Éditorial du général d'armée Alphonse Juin, chef d'état-major de la Défense nationale, dans le premier numéro de 1945 de la Revue des Questions de Défense nationaleLire les premières lignes

N° 145 Mars 1957 - p. I-VIII

Hoc Erat in Votis - Alphonse Juin

Le Maréchal Juin, Président du Comité de Patronage de la revue, a bien voulu confié en avant-première le dernier chapitre, intitulé « Hoc Erat in Votis » (« Voilà ce que je désirais ») de son ouvrage Le Maghreb en feu (Éditions Plon, juin 1957 ; 192 pages). Lire les premières lignes

N° 143 Janvier 1957 - p. 5-16

Que devons-nous penser de la sécurité française ? - Alphonse Juin

C’est la question qui se pose à la lumière d’événements récents qui semblent en avoir modifié certains éléments de base essentiels. Nul n’ignore qu’en matière de défense nationale les données du problème sont multiples et de tous ordres, vérifiées ou conjecturales, c’est-à-dire ayant forme d’hypothèses qu’on est bien obligé de se forger à soi-même pour asseoir un raisonnement et en déduire des solutions. Lire la suite

N° 034 Mars 1947 - Bibliographie - p. 416-419

Les Berbères et la Pacification de l’Atlas central - Alphonse Juin

Nous sommes heureux de pouvoir publier ici la belle préface dans laquelle le général Juin, chef d’État-major général de la Défense nationale, a présenté le livre consacré par le général Guillaume à l’importante question des « Berbères et la Pacification de l’Atlas central ». C’est la meilleure analyse que l’on puisse désirer d’une œuvre de cette valeur. Lire les premières lignes

N° 014 Juillet 1945 - p. III-IV

Renaissance de la Revue - Alphonse Juin

La Revue des Questions de Défense nationale reparaît après une absence de cinq années. Elle renaît au souffle de la Victoire et dans la Liberté reconquise comme tout ce qui, en France, avait un caractère proprement national. Lire la suite

6 résultats