Auteur : Maxime Roux

Préfet honoraire, agrégé de l'Université, secrétaire général adjoint de l'Union de l'Europe occidentale (1964-1972).

5 résultats (5 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 article cahier)

N° 353 Mars 1976 - p. 55-68

L'Union de l'Europe occidentale (UEO) et la défense de l'Europe - Maxime Roux

Selon des informations de presse du 4 février 1976, les 10 membres européens de l'Organisation militaire de l'Otan et la France, réunis à Rome, ont mis sur pied un groupe indépendant chargé d'harmoniser les plans d'équipement militaire à l'échelle européenne. La France semble confirmer ainsi deux positions anciennes : volonté de coopération européenne et refus d'adhésion à l'Eurogroupe, « inféodé à l'Otan ». Si ce nouveau groupe est effectivement maintenu hors de l'orbite de l'Otan, ce fait nouveau peut marquer un pas en avant sur l'indépendance européenne ; néanmoins, celle-ci ne saurait être atteinte qu’au sein du seul cadre internationalement légal : l'Union de l'Europe occidentale (UEO). Telle est la conclusion à laquelle conduit logiquement cette étude de l'UEO dont l'auteur a été pendant huit ans le secrétaire général adjoint.

N° 180 Mai 1960 - p. 830-852

La protection civile en temps de paix : les enseignements de Fréjus - Maxime Roux

NDLR : rupture du barrage de Malpasset (Fréjus) le 2 décembre 1959. Lire les premières lignes

N° 164 Décembre 1958 - p. 1896-1907

La protection civile en France (II) L'organisation des secours - Maxime Roux

Dans le précédent article, nous avons examiné la première mission de la Protection Civile : la mise en état de moindre vulnérabilité du territoire sous la forme de la prévention et de la protection, ainsi que les objectifs que se sont assignés les services responsables dans cette perspective. L’ampleur d’une telle tâche est, on l’a vu, considérable ; elle concerne sans doute en premier lieu l’État — dans la totalité de ses services — mais non lui seul : collectivités locales et entreprises semi-publiques et privées ont des devoirs exprès tant vis-à-vis des personnes dont elles sont responsables, que du pays. Cependant, prévention et protection, même si elles étaient totalement organisées, adaptées et améliorées en permanence, n’assureraient pas la vie sauve à tous les Français et n’empêcheraient pas qu’un conflit éventuel fasse de nombreuses victimes par brûlures, blessures ou lésions radioactives. Il faut donc que la Protection Civile pense à l’organisation des secours et de l’assistance. Une précision s’impose dès l’abord. La Protection Civile proprement dite est seulement chargée du secours immédiat, c’est-à-dire lutte contre le feu, déblaiement des décombres de toutes sortes, dégagement des victimes, premiers soins et transport jusqu’aux plus proches installations de protection sanitaire qui sont du domaine du Ministère de la Santé publique. Lire la suite

N° 163 Novembre 1958 - p. 1683-1694

Protection civile en France (I) La prévention et la protection - Maxime Roux

« Les milieux impérialistes de certains États occidentaux continuent de mener obstinément une politique destinée à provoquer une nouvelle guerre avec utilisation des moyens nouveaux de destruction des masses, et en premier lieu l’arme atomique et à hydrogène. Lire la suite

N° 154 Janvier 1958 - p. 72-81

Lignes de forces de la protection civile - Maxime Roux

Qu’entre la conception et l’expression de la pensée et leur traduction dans les faits, il s’écoule souvent de longs délais, c’est chose normale et parfois souhaitable. Il est cependant des domaines où le temps qui passe joue contre ceux qui attendent. Tel est le cas pour l’organisation de la Défense Nationale. Lire la suite

5 résultats