Auteur : Claude Franc

Saint-cyrien de la promotion Maréchal de Turenne et breveté de la 102e promotion de l’École supérieure de Guerre, colonel en retraite, auteur de plusieurs ouvrages sur la Grande Guerre et d'articles dans la presse militaire et civile spécialisée.

104 résultats (91 articles - 11 Tribunes - 2 e-Recensions)

N° 850 Mai 2022 - La guerre en Ukraine et le monde d'après… - La guerre en Ukraine et le monde d’après… - p. 37-44

Le conflit russo-ukrainien (I) : l’art opératif - Claude Franc

Le conflit russo-ukrainien est déjà très riche de leçons opérationnelles avec des échecs dans la mise en œuvre de l’échelon opératif pourtant au cœur de la doctrine russe, elle-même issue directement du modèle soviétique. D’où le besoin d’analyser les erreurs de Moscou pour nos propres forces. Lire les premières lignes

N° 850 Mai 2022 - La guerre en Ukraine et le monde d'après… - Chronique - p. 121-124

Histoire militaire - L’Otan : de la chute du mur de Berlin à la guerre en Ukraine (I) - Claude Franc

L’Otan est mise sur pied au début des années 1950 pour répondre à la menace soviétique. Après la chute du Mur, elle bénéficia de l’éclatement de l’ex-Yougoslavie pour retrouver une raison d’être. La France, membre fondateur malgré son retrait en 1966, a maintenu des liens importants tout en soulignant son indépendance. Lire les premières lignes

N° 849 Avril 2022 - Ukraine-Russie : rupture géopolitique - Ukraine-Russie : rupture géopolitique - p. 33-36

La Russie, l’Europe et nous (I). Réflexions sur une crise géopolitique majeure - Claude Franc

La guerre imposée par la Russie à l’Ukraine ouvre une crise géopolitique majeure mettant en cause tous les équilibres mis en place en Europe. Ce peut être une opportunité pour que celle-ci reprenne son destin en main en ayant une ambition commune ouverte vers l’avenir. Lire les premières lignes

N° 849 Avril 2022 - Ukraine-Russie : rupture géopolitique - Ukraine-Russie : rupture géopolitique - p. 37-42

La Russie, l’Europe et nous (II). Ni Yalta ni Munich, mais Helsinki - Claude Franc

L’histoire européenne est marquée par les guerres et donc par des traités entérinant les victoires et les défaites militaires. Certains de ces accords ont pu résoudre les antagonismes avec des solutions durables. D’autres ont échoué à réconcilier les protagonistes. Mais seule la diplomatie peut achever la guerre. Lire les premières lignes

N° 849 Avril 2022 - Ukraine-Russie : rupture géopolitique - Chronique - p. 121-124

Histoire militaire – La fuite en avant militaire, caractéristique des régimes autocratiques - Claude Franc

Face à des difficultés internes ou à des blocages politiques, les régimes autocratiques ont eu tendance à tenter l’aventure extérieure, pensant fidéliser le sentiment nationaliste. Or, la fuite en avant aboutit généralement à un échec, préludant souvent à une faillite du régime. Lire les premières lignes

N° 849 Avril 2022 - Ukraine-Russie : rupture géopolitique - Recensions - p. 125-129

La Première Armée française. De la Provence à l’Allemagne 1944-1945 - Claude Franc

L’auteur, Claire Miot appartient à cette nouvelle – et excellente – génération d’historiens, universitaire de haut niveau, spécialisée dans l’histoire militaire à l’issue d’un passage au Service historique de la défense (SHD). Dans son cas personnel, normalienne issue de la rue d’Ulm, elle a été chargée d’études, de recherche et d’enseignement plusieurs années au SHD. Elle cumule donc une formation très solide avec une acculturation in vivo au milieu qui sera l’objet de ses travaux. Elle est donc parfaitement légitime. Lire la suite

Tribune - 18-03-2022

Les Accords d’Évian et l’Otan (T 1373) - Claude Franc - 3 pages

Les Accords d’Évian et l’Otan (T 1373)

Il y a 60 ans étaient signés les Accords d'Évian, suivis par un cessez-le-feu le lendemain, marquant la fin de la Guerre d'Algérie et la reconnaissance de l'indépendance algérienne. Pour la RDN, le colonel Claude Franc, historien militaire, a souhaité faire la lumière sur un aspect moins connu de cet événement sur le plan des relations internationales : ses conséquences sur l'Alliance atlantique, en pleine guerre froide.

Lire la suite

N° 848 Mars 2022 - Guerre en Ukraine - p. 41-49

Campagnes allemandes et soviétiques en Ukraine pendant la Seconde Guerre mondiale - Claude Franc

L’Ukraine a largement connu les tourmentes de la Seconde Guerre mondiale en étant une des régions de l’Est où la confrontation entre l’Allemagne nazie et l’URSS de Staline a été d’une violence et d’une intensité exceptionnelles et où les populations civiles ont souffert le martyre. Lire les premières lignes

N° 848 Mars 2022 - Guerre en Ukraine - Chronique - p. 121-125

Histoire militaire - Le drame de la rue d’Isly, 26 mars 1962 - Claude Franc

Le 26 mars 1962, une unité militaire de l’Armée de terre engagée dans une opération de maintien de l’ordre au cœur d’Alger a ouvert le feu, provoquant 46 morts dans la foule et de nombreux blessés. Ce drame va durablement hanter les esprits sur l’emploi des forces militaires sur le territoire national. Lire les premières lignes

N° 848 Mars 2022 - Guerre en Ukraine - Recensions - p. 126-129

Gamelin – La tragédie de l’ambition - Claude Franc

Max Schiavon nous a habitués à la parution de ses biographies des généraux vaincus de 1940, Georges, Corap et Weygand, dans l’ordre de leur publication, ainsi que la récente présentation commentée des Carnets d’Huntziger. Toutes ces biographies étaient nettement empreintes d’un parti pris favorable de l’auteur envers ses personnages, leur trouvant de larges circonstances atténuantes dans la défaite qu’ils avaient subie, et allant même dans le cas de Weygand jusqu’à épouser certaines de ses querelles. Qu’allait-il en être avec Gamelin, sa dernière biographie qui vient de paraître ? Eh bien, c’est tout l’inverse. Il s’agit d’un véritable réquisitoire entièrement à charge, certes visant le chef militaire de tout premier plan qui porte une lourde et écrasante responsabilité dans la défaite de 1940, mais il n’est peut-être pas le seul et unique « responsable et coupable », comme semble l’indiquer l’auteur, dès lors que l’on met cette dernière biographie en perspective avec les précédentes. Cette démarche débouche un peu, en effet, sur une impression d’ordre binaire. Lire la suite

N° 847 Février 2022 - Souveraineté et nouveaux acteurs internationaux - Chronique - p. 117-119

Histoire militaire – Le « magistère bleu horizon » bloque l’avancement des généraux au sortir de la Grande Guerre - Claude Franc

Les conséquences du rajeunissement du haut commandement militaire pendant la Grande Guerre amenèrent le blocage de l’avancement vers le généralat dans les années 1920-1930. Cela entraîna une chape de plomb sur l’évolution de l’armée et une sclérose de la pensée qui aboutirent au désastre de 1940. Lire les premières lignes

N° 847 Février 2022 - Souveraineté et nouveaux acteurs internationaux - Recensions - p. 126-129

Le Procès du commandant de Saint Marc - Claude Franc

L’ingénieur en chef de l’armement en retraite Bernard Zeller, le fils du général d’armée André Zeller, ancien chef d’état-major de l’armée, qui a pris part au putsch des généraux à Alger en 1961, publie les débats, le réquisitoire et la plaidoirie du procès du chef de bataillon de Saint Marc, qui s’est tenu à Paris devant le Haut Tribunal militaire le 5 juin 1961. Il complète le compte rendu de ces débats par un certain nombre de pièces dont le procès-verbal d’une séance du Conseil constitutionnel qui s’exprime sur la création du Haut Tribunal militaire, dans le cadre de l’article 16 de la Constitution (pouvoirs exceptionnels accordés au président de la République). Lire la suite

Tribune - 11-01-2022

70e anniversaire de la mort du maréchal de Lattre de Tassigny 11 janvier 1952-11 janvier 2022 (T 1350) - Claude Franc - 5 pages

70e anniversaire de la mort du maréchal de Lattre de Tassigny 11 janvier 1952-11 janvier 2022 (T 1350)

Il y a tout juste 70 ans, le 11 janvier 1952, Jean de Lattre de Tassigny s’éteignait prématurément à l’âge de 62 ans d’un cancer de la hanche. Maréchal de France, il appartient à la lignée des très grands chefs militaires que notre pays a connus. Saint-Cyrien, Compagnon de la Libération, ce n’est pas un hasard si pour ses funérailles nationales – le général de Gaulle s’étant recueilli devant sa dépouille au domicile du défunt, à titre personnel – étaient présents Dwight Eisenhower, le Field Marshal Bernard Montgomery et ses anciens compagnons d'armes, preuve de l’admiration pour de Lattre et ses qualités exceptionnelles qu’il démontrât pendant la Première Guerre mondiale, puis lors de la Seconde Guerre mondiale et enfin en Indochine où il sut reprendre la main, hélas sans le résultat escompté en 1954. La mort au champ d’honneur indochinois de son fils unique, le lieutenant Bernard de Lattre l’avait profondément affectée. Celui-ci alors âgé d’à peine 15 ans avait largement contribué avec sa mère Simone (1906-2003), l’épouse du futur Maréchal, à le faire évader de la prison de Riom où le régime de Vichy l’avait incarcéré après son refus de déposer les armes lors de l’invasion de la zone sud en novembre 1942. Le maréchal de Lattre est enterré à Mouilleron-en-Pareds, son village natal, là même où est inhumée une des grandes figures de l’histoire de France, Georges Clemenceau. Jean de Lattre de Tassigny constitue encore aujourd’hui un exemple pour la jeunesse de notre pays, jeunesse à laquelle il donna le meilleur de lui-même notamment lors des heures sombres de l’Occupation.

Lire la suite

N° 846 Janvier 2022 - Quelles perspectives pour les relations transatlantiques ? - L’Afghanistan en question ! - p. 81-84

Le « Grand Jeu » afghan entre Russes et Britanniques - Claude Franc

Le territoire correspondant à l’Afghanistan d’aujourd’hui a constitué un enjeu essentiel entre la Russie des tsars et l’Empire britannique, car il permet de contrôler l’Asie centrale. Les antagonismes entre les deux puissances ont abouti à un « Grand Jeu » aiguillonné par les rivalités ethniques spécifiques à ce pays de tribus guerrières. Lire les premières lignes

N° 846 Janvier 2022 - Quelles perspectives pour les relations transatlantiques ? - Chronique - p. 117-120

Histoire militaire - Comment la IVe République a lancé le programme nucléaire militaire français - Claude Franc

La IVe République a œuvré à lancer le programme nucléaire militaire français avec plusieurs décisions – prises sous la contrainte d’événements – qui ont permis au général de Gaulle de concrétiser les projets entrepris notamment après Suez en 1956. Lire les premières lignes

N° 845 Décembre 2021 - Stratégie de défense et sécurité nationale - Chronique - p. 113-115

Histoire militaire - Le 13 mai 1958, coup de force militaire ? - Claude Franc

Sur fond de guerre d’Algérie, le 13 mai 1958 traduit l’agonie politique de la IVe République, incapable de résoudre l’instabilité gouvernementale. Le coup de force algérois, qui est loin d’être un coup d’État militaire mais l’expression du désarroi des Français d’Alger, entraîna le retour au pouvoir du général de Gaulle. Lire les premières lignes

N° 845 Décembre 2021 - Stratégie de défense et sécurité nationale - Recensions - p. 117-120

Au-delà du mirage – Souvenirs d’avenir - Claude Franc

Les plus anciens lecteurs de la Revue se souviennent sans doute de l’émoi dans le Landernau militaire qu’avait causé, en son temps, en 1984, la publication d’un ouvrage iconoclaste, Vaincre la guerre, par un sous-chef d’état-major démissionnaire de l’Armée de l’air, pourtant promis au plus bel avenir, le général Copel. Dans cet ouvrage d’alors, l’auteur, non content de remettre en cause le dogme nucléaire français, car il s’agissait bien d’un dogme – encore aujourd’hui d’ailleurs même si c’est à un degré un peu moindre – s’attaquait également au mythe du service national, alors quasiment indiscuté à l’époque. Lire la suite

N° 845 Décembre 2021 - Stratégie de défense et sécurité nationale - Recensions - p. 120-122

Décider et perdre la guerre - Claude Franc

Dans un court essai aussi brillant qu’enlevé, l’auteur excellant à manier la litote, pour le plus grand plaisir du lecteur, le contrôleur général Cailleteau, bien connu des lecteurs de la Revue, publie ici un ouvrage qui se lit d’une traite, visant à établir un catalogue raisonné des imprudences diplomatiques et militaires, les deux allant souvent de pair, à savoir les entrées en guerre d’initiative ayant débouché sur de cuisantes défaites. Lire la suite

N° 845 Décembre 2021 - Stratégie de défense et sécurité nationale - Recensions - p. 122-126

Soldat – 1953-1963 - Claude Franc

Saint-cyrien de la promotion « Ceux de Diên Biên Phu » (1953-1955), le général d’armée Cot est bien connu des lecteurs de la Revue Défense Nationale. Il livre dans cet opuscule d’une grosse centaine de pages grand format ses « Souvenirs » de commandant de compagnie d’infanterie de secteur, fonction qu’il a tenue durant ses deux séjours (1956-1958 et 1960-1962) en Algérie. Fait notable, le futur général Cot a servi au sein du même régiment, le 153e régiment d’infanterie, le « 15-3 », toujours dans l’Est-Constantinois, région connue pour être assez « mal pavée », du fait de la proximité de la frontière tunisienne. Le PC du régiment était implanté à Souk Ahras. Outre des souvenirs factuels, cet ouvrage donne lieu à l’ouverture par l’auteur de parenthèses de portée générale. C’est pourquoi, cette recension, indépendamment du rendu de ces souvenirs, sera également enrichie de commentaires plus généraux. Lire la suite

N° 844 Novembre 2021 - L'Indo-Pacifique : un espace stratégique sous tension - Chronique - p. 143-146

Histoire militaire - Mers el-Kébir, ou l’annonce du déclassement des cuirassés - Claude Franc

Bien que « capital ship » des marines au début de la Seconde Guerre mondiale, les cuirassés ont montré leur vulnérabilité face à l’aviation embarquée dès 1940. Pour autant, les marines mirent du temps à prendre en compte le déclassement de ces navires, quintessence de la construction navale depuis le milieu du XIXe siècle. Lire les premières lignes

N° 844 Novembre 2021 - L'Indo-Pacifique : un espace stratégique sous tension - Recensions - p. 150-153

Parachutistes en Algérie (1954-1958) - Claude Franc

Après avoir publié Parachutistes en Indochine, Marie-Danielle Demélas, professeur des universités émérite, poursuit son œuvre avec le premier tome des Parachutistes en Algérie, qui couvre les premières années de la guerre, jusqu’en 1958. Lire la suite

Tribune - 05-10-2021

Comment la guerre du Golfe a été traitée par la RDN (T 1318) - Claude Franc - 5 pages

Comment la guerre du Golfe a été traitée par la RDN (T 1318)

La guerre du Golfe dont on célèbre le 30e anniversaire a paradoxalement profondément bouleversé les armées françaises à l’issue avec un retour d’expérience ayant souligné les lacunes et défaillances de notre système militaire de l’époque (cf. le dossier du numéro d’octobre 2021 de la RDN) mais a fait peu d’échos dans la réflexion stratégique de cette période et dans les écrits, notamment dans la RDN. Comme si ce conflit charnière avait été occulté de la pensée militaire. Il apparaît trente ans après que cette guerre – très courte pour la phase de l’engagement terrestre, après une longue phase aérienne – a été centrale dans les évolutions doctrinales des armées, tant dans le bloc occidental que parmi les autres compétiteurs.

Lire la suite

N° 843 Octobre 2021 - Les leçons militaires de la guerre du Golfe - Recensions - p. 191-195

Guerre au Rwanda – L’espoir brisé 1991-1994 - Claude Franc

Saint-Cyrien de la promotion « Brunet de Sairigné », issu des troupes de marine, le général de corps d’armée Dominique Delort nous livre ici ses souvenirs d’une crise qui a profondément marqué l’armée française par les soupçons qu’elle a – faussement – entretenus, ce qui rend le sujet particulièrement sensible. Lire la suite

Tribune - 21-07-2021

Il y a 60 ans - La crise de Bizerte (19-22 juillet 1961) (T 1302) - Claude Franc - 4 pages

Il y a 60 ans - La crise de Bizerte (19-22 juillet 1961) (T 1302)

Il y a soixante ans, dans la torpeur de l’été, la Tunisie, alors dirigée par Habib Bourguiba, tenta un coup de force sur la base navale de Bizerte encore sous contrôle de la France. Les combats furent meurtriers, particulièrement du côté tunisien, aboutissant à un échec de l’opération voulue par Tunis. La crise de la construction du mur de Berlin à l’été et la volonté farouche du général de Gaulle de tourner la page du conflit algérien avec ce corollaire tunisien firent que l’affaire de Bizerte fut vite oubliée, la France quittant la base navale dès 1963.

Lire la suite

Tribune - 22-06-2021

22 juin 1941 : opération Barbarossa (T 1292) - Claude Franc - 5 pages

22 juin 1941 : opération Barbarossa (T 1292)

Il y a 80 ans, la Wehrmacht, alors au faîte de sa puissance, lançait l’opération Barbarossa visant à attaquer l’URSS, malgré le Pacte germano-soviétique signé à Moscou le 23 août 1939. Hitler, persuadé après la victoire contre la France au printemps 1940 et malgré l’échec face au Royaume-Uni durant la Bataille d’Angleterre, de la supériorité allemande, engageât les troupes du IIIe Reich dans un piège qui se révéla mortel. Certes, une partie du commandement de l’Armée rouge avait été décapitée par les purges staliniennes, mais la profondeur stratégique et l’abondance de la ressource humaine – sacrifiée sans état d’âme – allaient permettre à l’URSS de renverser la situation. La Wehrmacht sut obtenir de brillants succès tactiques notamment à l’été 1941 mais il manquait un plan stratégique. Hitler avec cette opération se lançait dans une lutte idéologique contre le communisme et les populations slaves sans avoir effectué une véritable analyse géopolitique des rapports de force.

Lire la suite

104 résultats