Auteur : Pascale Combelles Siegel

Pascale Combelles Siegel est consultante indépendante de défense, spécialiste des “information opérations”, relations médias, action psychologique, et gestion de l’environnement psychologique.  Mme mère Siegel consulte régulièrement auprès du Département de la Défense, de l’OTAN, des ministères français et suédois de la Défense. Elle a dirigé de nombreux projets de recherche dont : le rôle des médias dans les opérations autres que la guerre (OOTW), le rôle des campagnes d’information dans les opérations de paix, et la campagne d’information de l’OTAN lors des opérations au Kosovo. Elle publie régulièrement des deux côtés de l’Atlantique.  Mme Combelles Siegel vit et travaille à McLean, Virginie  (Etats-Unis d’Amérique).  On peut la joindre à : pcsiegel@verizon.net

2 résultats (2 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension - 0 article cahier)

N° 666 Juillet 2004 - Repères - Opinions - Débats - p. 80-92

Le Pentagone, les médias, l'opinion publique et le système d' embedding pendant la guerre en Irak - Pascale Combelles Siegel

En décembre 2002, le bureau des affaires publiques du secrétariat à la défense (Assistant Secretary of Defense for Public Affairs, ASDPA) annonce aux médias américains et étrangers dans quelles conditions ils pourront couvrir le conflit qui se profile en Irak. Le concept retenu est celui de l’embedding : il s’agit d’assigner aux différentes unités (de combat et de soutien) et aux postes de commandement des reporters américains et étrangers pour la durée des combats.  Ils joueront le rôle de témoins indépendants et rapporteurs de guerre chargés de rendre compte en direct des efforts de la coalition anglo-américaine contre les forces de Saddam Hussein. Intégrés dans toutes les unités, ils disposeront de leurs propres moyens de communication et pourront transmettre en direct, en n’étant soumis à aucune forme de censure.

N° 646 Octobre 2002 - Repères - Opinions - Débats - p. 213-222

Les Américains ont-ils peur de perdre des hommes au combat ? - Pascale Combelles Siegel

L'opinion publique américaine n'a jamais exigé des guerres « zéro mort », mais elle attend de ses dirigeants qu'ils ne gaspillent pas la vie des GIs. Ce désir de limiter les pertes humaines est un pilier fondamental de la culture stratégique américaine. Les technologies issues de la Revolution in Military Affairs (RMA) – précision, furtivité, rapidité – permettent de minimiser les pertes. Si les Européens n'y prennent garde, cette évolution pourrait engendrer de sérieux problèmes d'« interopérabilité » entre l'armée américaine et les armées européennes.

2 résultats