Auteur : Raoul Delcorde

Ambassadeur de Belgique, professeur invité à l’Université de Louvain à Louvain-la-Neuve (UCLouvain). Auteur de Les mots de la diplomatie (L’Harmattan, 2006), Les diplomates belges (Wavre-Bruxelles, Mardaga, 2010). Il s’exprime à titre personnel.

6 résultats (6 articles - 0 Tribune - 0 e-Recension)

N° 823 Octobre 2019 - L'importance stratégique des Outre-mer - Repères - Opinions - p. 57-63

La diplomatie d’influence - Raoul Delcorde

La diplomatie et ses métiers évoluent pour répondre aux changements des relations internationales. Construire une influence positive devient essentiel. Le soft power utilise des vecteurs et mobilise, en plus de l’État, des acteurs aux profils divers. Les réseaux sociaux sont ainsi des instruments de la transformation de la diplomatie. Lire les premières lignes

N° 804 Novembre 2017 - Armement et économie de défense - p. 10-14

Avant-propos - Peut-on enseigner la diplomatie ? - Raoul Delcorde

La diplomatie exige des diplomates de qualité dont la formation est essentielle, s’appuyant sur des compétences et des connaissances acquises, mais aussi sur des valeurs personnelles dont l’aptitude à négocier et à écouter, comprendre et dialoguer, tout en respectant l’autre. Lire les premières lignes

N° 757 Février 2013 - Repères - Opinions - p. 121-126

La diplomatie d’hier à demain - Raoul Delcorde

Avec cette radioscopie pertinente de la diplomatie et de ses évolutions, on mesure combien sa pratique est évolutive mais sa discipline reste constante et exigeante, pour comprendre « l’autre » et faciliter la marche de la paix. Lire les premières lignes

N° 637 Décembre 2001 - p. 86-92

Géopolitique de l'Afghanistan - Raoul Delcorde

L'Afghanistan est un espace enclavé qui a, pourtant, été un verrou stratégique convoité par ses voisins. La variété des ethnies, que l'on regroupe entre Pachtouns (environ 40 % de la population) et non-Pachtouns a rendu toujours délicat l'exercice du pouvoir à Kaboul. Les luttes fratricides entre moudjahidin après le départ des troupes soviétiques facilitèrent l'arrivée des taliban, soutenus par le Pakistan. Ceux-ci aggravèrent la division et la fragmentation du pays sur des bases religieuses et tribales et enfoncèrent le pays dans une économie de contrebande. Avec l'installation de bases du groupe Al-Quaïda, le régime des taliban a pu bénéficier du soutien armé de Ben Laden : isolé, ce régime s'est radicalisé puis s'est trouvé en confrontation directe avec les États-Unis et une large partie de la communauté internationale. L'Onu et l'Union européenne réfléchissent déjà à l'avenir de ce pays, après le départ des taliban. Il faudra recomposer la délicate texture ethnique, trouver des formules acceptables pour les Afghans et reconstruire ce pays abîmé par vingt années de guerre et de troubles. Lire les premières lignes

N° 546 Octobre 1993 - Repères - Opinions - Débats - p. 127-137

L'Inde, puissance régionale de l'océan Indien - Raoul Delcorde

N° 469 Octobre 1986 - p. 93-108

Les superpuissances dans le golfe Arabo-Persique - Raoul Delcorde

Chercheur en relations internationales à l'Université de Louvain, l'auteur prépare une thèse sur le rôle des superpuissances dans l'océan Indien. Il a rédigé cette étude, limitée au golfe Arabo-Persique, qui vient compléter le remarquable article de l'amiral Labrousse sur l'océan Indien paru dans notre livraison de juin 1986.

6 résultats