Auteur : Serge Gadal

Docteur en histoire (École pratique des Hautes Études), ancien directeur de séminaire au Collège interarmées de Défense (« Géopolitique des espaces aériens ») et directeur de travaux à l'École de Guerre. Il est l’auteur de Forces Aériennes Stratégiques (Economica, 2009) et Théories américaines du bombardement stratégique (Astrée, 2015).

73 résultats (20 articles - 1 Tribune - 52 e-Recensions - 0 article cahier)

Recension - 10-03-2021

Tadao Takemoto, Miyamoto Musashi, guerrier de la transcendance. Vers un dialogue entre Bushidô et chevalerie  - Signatura ; 2019, 142 pages. - Serge Gadal

Tadao Takemoto, Miyamoto Musashi, guerrier de la transcendance. Vers un dialogue entre Bushidô et chevalerie 
- Signatura ; 2019, 142 pages.

Samouraï légendaire, Miyamoto Musashi (1573-1645) est l’auteur du Traité des cinq roues (Gorin-no-sho), livre d’escrime au sabre tout autant qu’ouvrage de stratégie, qui est encore étudié aujourd’hui dans les académies militaires aux côtés de l’Art de la guerre du chinois Sun Tzu. Lire la suite

Recension - 04-03-2021

Julien Peltier, Sekigahara, La plus grande bataille de samouraïs - Passés Composés, 2020 ; 288 pages. - Serge Gadal

Julien Peltier, Sekigahara, La plus grande bataille de samouraïs
- Passés Composés, 2020 ; 288 pages.

Sekigahara... Sous ce nom qui signifie « prairie frontalière » en japonais, se livra en 1600 une bataille décisive qui mit fin aux guerres civiles alors endémiques au Japon et instaura le shogunat des Tokugawa. Lire la suite

Recension - 19-01-2021

Catherine Saliou, Le Proche-Orient, De Pompée à Muhammad, Ier s. av. J.-C. - VIIe s. apr. J.-C. - Collection Mondes Anciens, Belin, 2020, 596 pages. - Serge Gadal

Catherine Saliou, Le Proche-Orient, De Pompée à Muhammad, Ier s. av. J.-C. - VIIe s. apr. J.-C.
- Collection Mondes Anciens, Belin, 2020, 596 pages.

Le 18 août 2015, Khaled Al As’Ad, conservateur du musée de Palmyre, est assassiné par Daech, alors qu’une grande partie des vestiges de la ville antique sont détruits. Après l’avoir quelque peu oublié, le monde entier découvre alors que cette région, qui est encore en ce moment à feu et à sang, participe du patrimoine commun de l’humanité. C’est donc tout le mérite de ce nouveau volume de la belle collection Mondes Anciens de chez Belin de nous faire découvrir l’âge d’or du Proche-Orient romain. Lire la suite

Recension - 11-01-2021

Max Schiavon, Weygand. L'intransigeant - Tallandier, 2018, 592 pages - Serge Gadal

Max Schiavon, Weygand. L'intransigeant
- Tallandier, 2018, 592 pages

Le brillant chef d’état-major de Foch pendant la Première Guerre mondiale et le général en chef malheureux de 1940 sont un peu oubliés aujourd’hui. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir suscité en leur temps nombre de controverses. Dès le début de sa carrière militaire, Maxime Weygand (1867-1965) se distingue déjà par un certain non-conformisme. Un peu plus tard, il refusera même de préparer le concours de l’École supérieure de Guerre, ce qui ne l’empêchera pas, d’ailleurs, d’être repéré par Joffre et admis directement au Chem, créé en 1911. En 1914, il se retrouve, simple lieutenant-colonel, à la tête d’un état-major d’armée. Doté d’une capacité de travail exceptionnelle, il formera avec Foch, tout au long de la guerre, un véritable « binôme ». C’est incontestablement l’un des organisateurs de la victoire de 1918. Lire la suite

Recension - 06-01-2021

Général Dietrich von Choltitz, Mémoires - Édition présentée et annotée par Jean-Charles Foucrier, Perrin, 2020, 352 pages - Serge Gadal

Général Dietrich von Choltitz, Mémoires
- Édition présentée et annotée par Jean-Charles Foucrier, Perrin, 2020, 352 pages

Le général Dietrich von Choltitz (1894-1966) est issu d’une vieille famille militaire. Aspirant en avril 1914, il termine la guerre sous-lieutenant après trois blessures. Admis à rester dans la Reichswehr, il est en 1939 chef de bataillon au 16e régiment d’infanterie aéroportée qui se distingue lors de la prise de Rotterdam. À la tête de cette dernière unité, il protège les puits de pétrole de Ploiesti au printemps 1941, puis combat en Crimée, avant de participer à la prise de Sébastopol l’année suivante. Fin 1942, Choltitz commande un corps d’armée blindée autour de Stalingrad, puis sert en Italie et en Normandie, où son unité, le 84e corps d’armée est anéanti. Lire la suite

Recension - 11-12-2020

Rémy Porte, 1940 – Vérités et légendes - Perrin, 2020 ; 288 pages. - Serge Gadal

Rémy Porte, 1940 – Vérités et légendes
- Perrin, 2020 ; 288 pages.

Quatre-vingts ans après, la défaite de 1940 continue de susciter débats et interrogations. Le colonel Rémy Porte (er), ancien officier référent histoire pour l’Armée de terre, spécialiste de l’armée française des deux guerres mondiales se propose dans son dernier livre de corriger les idées reçues (et il y en a !) et de revenir aux faits. Constitué d’une trentaine de courts chapitres permettant de faire à chaque fois le tour de la question, l’ouvrage se révèle d’une lecture passionnante. Nous n’évoquerons ici que quelques-unes des questions soulevées par l’auteur. Lire la suite

Recension - 07-12-2020

Laurent Schang, Von Rundstedt - Le maréchal oublié - Perrin, 2020, 396 pages. - Serge Gadal

Laurent Schang, Von Rundstedt - Le maréchal oublié
- Perrin, 2020, 396 pages.

De nos jours, Gerd von Rundstedt (1875-1953) est certainement le moins connu des généraux de la Wehrmacht. La biographie que lui a consacrée Laurent Schang n’en présente donc que plus d’intérêt. Descendant d’une longue lignée d’aristocrates prussiens, passé par l’école de cadets d’Oranienstein, puis celle de Gross-Lichterfeld, dont l’atmosphère est d’ailleurs excellemment décrite par Schang, Gerd von Rundstedt est nommé sous-lieutenant d’infanterie en 1893 à dix-sept ans. Il est élève à la Kriegsakademie de 1903 à 1906, et une fois breveté intègre le Grand État-Major en 1907, auprès duquel il sert trois ans avant d’être affecté en unité. Lire la suite

Tribune - 03-12-2020

Parmi les livres - Le monde en guerre (T 1231) - Serge Gadal - 4 pages

Parmi les livres - Le monde en guerre (T 1231)

C’est « en dépassant, sans l’ignorer, l’horizon des champs de bataille, que l’on comprend comment le monde fait la guerre et comment la guerre fait le monde ». Telle est l’approche suivie dans cette imposante série de Mondes en guerre.  Il s’agira ainsi plus concrètement d’« explorer la diversité des pratiques guerrières sur tous les continents depuis la préhistoire jusqu’à nos jours ».

Lire la suite

Recension - 27-11-2020

Colonel Frédéric Jordan, Pour le succès des armes de la France... - Économica, 2020 ; 232 pages. - Serge Gadal

Colonel Frédéric Jordan, Pour le succès des armes de la France...
- Économica, 2020 ; 232 pages.

Dans un livre dense et qui porte à la réflexion, le colonel Frédéric Jordan, artilleur, vise à « initier les fondamentaux d’une culture de la victoire » en exposant « les ressorts, les exigences et les outils pour vaincre ». En treize chapitres consacrés aux principes de la guerre, à la logistique, à la guerre urbaine, à la gestion du feu, etc., l’auteur nous offre ainsi un vaste panorama de l’histoire militaire et de la pensée stratégique depuis 2 500 ans. Lire la suite

Recension - 19-11-2020

Marc-Antoine Pérouse de Monclos, Une Guerre perdue. La France au Sahel - JC Lattès, 2020 ; 316 pages. - Serge Gadal

Marc-Antoine Pérouse de Monclos, Une Guerre perdue. La France au Sahel
- JC Lattès, 2020 ; 316 pages.

« Qu’est-ce que l’armée française est venue faire dans cette galère ? » Question dérangeante, mais essentielle qui vient de plus en plus souvent à l’esprit lorsque l’on évoque l’intervention française au Mali dans le cadre de l’opération Barkhane, opération de stabilisation qui a pris la suite de l’opération Serval lancée en janvier 2013. Si Serval a été militairement un succès, Barkhane donne le sentiment d’un enlisement sans fin. Depuis son déclenchement, les mouvances djihadistes ont étendu leurs actions à toute la zone sahélienne et les violences intercommunautaires se sont multipliées. On ne reprochera donc pas à Marc-Antoine Pérouse de Monclos, chercheur spécialiste de l’Afrique et des mouvements djihadistes, de poser cette question en des termes si directs dans son dernier ouvrage. Lire la suite

Recension - 16-11-2020

Général André Beaufre, Le Drame de 1940 - Perrin, 2020 ; 362 pages. - Serge Gadal

Général André Beaufre, Le Drame de 1940
- Perrin, 2020 ; 362 pages.

Pour le général André Beaufre (1902-1975), l’un des principaux stratégistes français contemporains (avec les généraux Gallois, Poirier et Ailleret), l’effondrement de l’armée française en 1940 est l’événement majeur du XXe siècle. Membre du Grand quartier général au moment des événements de mai et juin 1940, son analyse est particulièrement précieuse. Il l’a exposée brillamment dans un livre récemment réédité où alternent souvenirs de sa vie militaire (depuis Saint-Cyr en 1921 et la guerre du Rif pendant laquelle il fut blessé grièvement) et réflexions géostratégiques et militaires, le tout servi par une plume magnifique et un humour souvent acéré. Lire la suite

N° 834 Novembre 2020 - La relation de défense franco-britannique au temps du Brexit - Recensions - p. 163-164

Churchill et la France - Serge Gadal

La France a toujours tenu une place particulière dans la vie et l’imaginaire de Winston Churchill, ainsi que nous le rappelle Christian Destremau dans un ouvrage qui a le mérite d’en analyser toute la complexité. Lire la suite

Recension - 14-10-2020

Général Yves Lafontaine, La Bataille de Sedan, 10-14 mai 1940, « ... fors l’honneur », préface du général d’armée Henri Bentégeat - Éditions de Fallois, 2020 ; 240 pages. - Serge Gadal

Général Yves Lafontaine, La Bataille de Sedan, 10-14 mai 1940, « ... fors l’honneur », préface du général d’armée Henri Bentégeat
- Éditions de Fallois, 2020 ; 240 pages.

Il y a quatre-vingts ans, le 10 mai 1940, trois panzerdivisionen (1re, 2e et 10e Panzer) composant le XIXe corps blindé du général allemand Guderian, percent le front français à Sedan, à la charnière entre la 2e (Huntziger) et la 9e armée (Corap). Le secteur de Sedan est tenu par une division de série B, la 55e DI, dont le personnel est constitué de réservistes d’âge moyen. Issu d’un service militaire réduit à un an (jusqu’à 1936), ce personnel est relativement peu instruit. À l’exception de deux colonels d’active et de deux chefs de bataillon d’active, tous leurs officiers sont réservistes. L’armement de la division laisse aussi à désirer. Elle manque surtout d’armement antichar et de DCA. C’est pourtant cette division qui subira le choc principal et dont la destruction ouvrira la voie au « coup de faucille » allemand en direction des côtes de la Manche. Lire la suite

Recension - 09-10-2020

Vincent Laforge, La Chair et le plomb - L’Harmattan, 2019 ; 748 pages. - Serge Gadal

Vincent Laforge, La Chair et le plomb
- L’Harmattan, 2019 ; 748 pages.

« Le fait que, dès la fin du XVe siècle, le premier manant venu puisse, facilement et à moindre risque, occire un chevalier surentraîné et bardé d’acier a fondamentalement modifié non seulement l’art de la guerre, mais aussi l’ensemble des rapports sociaux. » L’apparition de l’arme à feu est ainsi à l’origine d’une double révolution : une révolution tactique et une révolution morale. Elle pose aussi une question d’ordre médical : « Comment quelques grammes de plomb propulsés par quelques grammes de poudre peuvent-ils avoir raison, à distance, du plus robuste des soudards ? Pourquoi le même projectile peut tuer l’un et épargner l’autre ? » La question des pertes par armes à feu repose en effet sur les interactions entre trois paramètres qui interfèrent les uns avec les autres : le projectile, la portée des armes, les dispositions tactiques mises en œuvre. Lire la suite

Recension - 29-07-2020

Yves Bomati et Houchang Nahavandi, Iran, une histoire de 4 000 ans - Perrin, 2019 ; 416 pages. - Serge Gadal

Yves Bomati et Houchang Nahavandi, Iran, une histoire de 4 000 ans
- Perrin, 2019 ; 416 pages.

L’Iran est l’un des plus vieux pays du monde. Il s’est constitué au fil de quarante siècles bien remplis, comme le relatent Yves Bomati et Houchang Navahandi dans un livre récent. À partir d’un noyau modeste, la Médée et la Perse développèrent peu à peu une civilisation originale. Des idées aussi novatrices que le zoroastrisme, le rêve d’un empire universel régi par des lois de tolérance, y prirent naissance en même temps que de grands courants philosophiques, religieux et artistiques. Lire la suite

Recension - 06-07-2020

Antoine Boulant, Saint-Just, L'Archange de la Révolution - Éd. Passés Composés, 2020, 352 p. - Serge Gadal

Antoine Boulant, Saint-Just, L'Archange de la Révolution
- Éd. Passés Composés, 2020, 352 p.

Fils de militaire, génie littéraire précoce, membre du Comité de Salut Public et théoricien de la Terreur, guillotiné à l'âge de 26 ans en même temps que Robespierre le 28 juillet 1794, Louis-Antoine de Saint-Just fascine encore. Sa dernière biographie en langue française datait pourtant de plus de trente ans. C'est dire si cette nouvelle publication était attendue. Lire la suite

Recension - 09-06-2020

Thomas Flichy de La Neuville, Histoire de la puissance persane. L’Iran au prisme de son passé - Balland, 2020 ; 336 pages. - Serge Gadal

Thomas Flichy de La Neuville, Histoire de la puissance persane. L’Iran au prisme de son passé
- Balland, 2020 ; 336 pages.

Contrairement à ce que son titre laisse penser, ce livre n’est pas à strictement parler un livre d’histoire. L’ambition de son auteur, Thomas Flichy de La Neuville, spécialiste de l’Iran et géopoliticien, est plutôt de déterminer ce qui constitue le moteur de la puissance iranienne sur la longue durée, de « modéliser » cette puissance iranienne. Si l’on prend comme point de départ la géographie, les contraintes naturelles du plateau iranien ont fait naître des îlots de culture originaux, favorisés par l’isolement relatif. L’Iran s’est ainsi doté d’une puissance imaginative, spirituelle et militaire. Lire la suite

Recension - 05-06-2020

Bertrand Lançon, La Chute de l’Empire romain – Une histoire sans fin - Perrin, 2017 ; 350 pages. - Serge Gadal

Bertrand Lançon, La Chute de l’Empire romain – Une histoire sans fin
- Perrin, 2017 ; 350 pages.

La chute de l’Empire romain est à la mode, peut-être parce que beaucoup y voient un rappel d’un certain nombre de maux qui accablent aujourd’hui la civilisation occidentale… Mais justement, cette « chute », quels facteurs l’ont provoquée ? Et finalement, a-t-elle réellement eu lieu ? Lire la suite

N° 831 Juin 2020 - La puissance américaine : assise et évolutions stratégiques - Recensions - p. 162-163

Augusto Pinochet - Serge Gadal

Les dictatures militaires sud-américaines des années 1970 sont bien oubliées aujourd’hui. La biographie du général Augusto Pinochet qui vient de paraître n’en présente donc que plus d’intérêt. Lire la suite

Recension - 07-05-2020

Gilles Ragache, La France sous les bombes allemandes, anglaises, américaines (1940-1945) - Économica, 2019 ; 144 pages. - Serge Gadal

Gilles Ragache, La France sous les bombes allemandes, anglaises, américaines (1940-1945)
- Économica, 2019 ; 144 pages.

Pendant cinq ans de guerre, la France a reçu un véritable déluge d’explosifs. Après les bombes allemandes et italiennes du printemps 1940, vinrent les bombes alliées pendant l’Occupation. Dans les quatre années qui suivirent la défaite, les Alliés déversèrent sur notre pays 588 000 tonnes de bombes, soit six fois le tonnage lancé par l’Allemagne sur l’Angleterre pendant toute la guerre. Gilles Ragache nous relate ici dans le détail la plupart de ces drames oubliés. Lire la suite

N° 829 Avril 2020 - Avenir de la guerre et ses mutations (2e partie) - Recensions - p. 131-132

Rome, la fin d’un empire – De Caracalla à Théodoric – 212-fin du Ve siècle - Serge Gadal

Au début du IIe siècle, Rome est à la tête d’un empire hégémonique, tellement vaste qu’il se confond avec l’univers connu. Il est unifié par deux langues, le latin et le grec, et peuplé d’environ 50 millions d’habitants. L’Empire est une structure politique stable. Malgré une crise à la fin du IIe siècle (attaques des Marcomans, épidémies de peste), la puissance de Rome reste inégalée et semble devoir durer toujours. Trois siècles plus tard, en Occident, l’ancien territoire impérial est transformé en une multitude de territoires gouvernés par des rois issus des invasions. Le christianisme, secte marginale au début du IIIe siècle, est alors devenu la religion dominante. En Orient, toutefois, l’Empire prospère encore autour de Constantinople. Cet ouvrage de Claire Sotinel, s’inscrivant dans la continuité de la belle collection « Mondes anciens » chez Belin, restitue la chaîne des événements qui ont accompagné cette métamorphose. Lire la suite

Recension - 10-03-2020

Gabriel Martinez-Gros, L’Empire islamique, VIIe-XIe siècle - Passés Composés, 2019 ; 336 pages. - Serge Gadal

Gabriel Martinez-Gros, L’Empire islamique, VIIe-XIe siècle
- Passés Composés, 2019 ; 336 pages.

Universitaire, spécialiste de l’Islam médiéval, Gabriel Martinez-Gros décrypte dans ce livre singulier l’histoire des cinq siècles de l’Empire islamique, de la mort du prophète en 632 jusqu’à l’émergence des sultanats turcs au XIe siècle en passant par les conquêtes, la mise en place du califat, l’éclosion et la chute des dynasties omeyyades, abbassides et fatimides. Plus largement, il se livre également à une réflexion sur la vie des empires où les dynasties de leurs fondateurs se consolident dans la première génération de leur existence, atteignent leur floraison dans la deuxième et agonisent dans la troisième. Enfin, il nous apporte un éclairage tout à fait intéressant sur les origines du shiisme et du sunnisme. Lire la suite

N° 827 Février 2020 - Pierre Hassner - Recensions - p. 156-156

Naissance de la Grèce. De Minos à Solon (3200 à 510 avant notre ère) - Serge Gadal

Du roi mythique Minos à Solon, l’un des Sept sages de la Grèce ancienne, ce beau volume, richement illustré et cartographié, retrace l’histoire des mondes égéens depuis leur origine en embrassant la totalité des cultures archéologiques qui se sont succédé pendant l’âge du bronze. On assiste ainsi à la formation en Égée des premières sociétés dites mycéniennes et à l’édification de vastes monuments appelés conventionnellement « palais », qui font suite à ceux préalablement attestés en Crète. Au XIIe siècle avant J.-C., surviendront la destruction de ces bâtiments et la disparition concomitante de l’écriture liée à leur fonctionnement, le linéaire B, dont la langue transcrite était déjà du grec. Viennent ensuite les « âges obscurs », du début de l’âge du fer, d’où émergeront peu à peu des formes urbaines embryonnaires, qui donneront naissance, aux environs du VIIe siècle avant J.-C., aux entités nommées poleis (cités ou cités-États). Un même modèle civique se diffusera si largement par le biais de colonies qu’en l’espace de deux siècles des Grecs seront présents du détroit de Gibraltar à la Syrie et de la Crimée au delta du Nil, en passant par les côtes de la Turquie actuelle. Dans le même temps, la monnaie fera son apparition, ainsi qu’un nouvel alphabet emprunté très vraisemblablement aux Phéniciens. Lire la suite

Recension - 20-01-2020

Hugues Wenkin, Blitzkrieg ! L’invention de la guerre mécanisée - Pierre de Taillac, 2018 ; 272 pages. - Serge Gadal

Hugues Wenkin, Blitzkrieg ! L’invention de la guerre mécanisée
- Pierre de Taillac, 2018 ; 272 pages.

Face à la paralysie stratégique due aux fronts continus de la Première Guerre mondiale, deux réponses très différentes sont proposées par les belligérants. Les Britanniques proposent une solution d’ordre mécanique avec la mise au point des chars d’assaut et leur engagement opérationnel, notamment à Cambrai en octobre 1917. Les Allemands quant à eux explorent la voie tactique, avec l’organisation de « troupes d’assaut » (Stosstruppen) à Riga d’abord en septembre 1917, puis à l’ouest l’année suivante. Dans les années 1930, la combinaison de ces deux approches donnera naissance à ce que les journalistes de l’époque nommeront la « guerre éclair », le Blitzkrieg. Lire la suite

Recension - 13-01-2020

Dario Fernandez-Morera, Chrétiens, juifs et musulmans dans al-Andalus - Mythes et réalités de l’Espagne islamique - Éditions Jean-Cyrille Godefroy, 2018 ; 366 pages. - Serge Gadal

Dario Fernandez-Morera, Chrétiens, juifs et musulmans dans al-Andalus - Mythes et réalités de l’Espagne islamique
- Éditions Jean-Cyrille Godefroy, 2018 ; 366 pages.

Pendant des années, l’historiographie dominante nous a présenté l’Espagne médiévale sous domination musulmane comme un pays de cocagne multiculturel où chrétiens, juifs et musulmans vivaient en harmonie au sein d’une civilisation brillante. L’universitaire américain Dario Fernandez-Morera nous montre ici qu’il n’en fut rien, en dépit des « entreprises académiques subventionnées qui visent à réécrire l’histoire à travers le prisme du présent ». Non seulement les non-musulmans durent subir massacres et humiliations, mais la civilisation remplacée avait atteint un niveau culturel sans commune mesure avec celui de ses envahisseurs, niveau qui fut réduit en cendres par la conquête. Lire la suite

73 résultats