Juillet 1963 - n° 215

La recherche scientifique a, depuis le début de ce siècle, acquis une importance et des dimensions telles qu’elle se situe désormais au premier rang des activités humaines. Elle demande toujours plus de moyens matériels et humains. Elle envahit et commande une part toujours plus large de notre existence individuelle et collective. Comment n’aurait-elle pas profondément modifié à son tour l’organisation et les conditions mêmes de la Défense nationale ? Lire les premières lignes

  p. 1089-1097
  p. 1098-1109
  p. 1110-1115
  p. 1116-1137
  p. 1138-1154

La mutation profonde introduite dans l’organisation de notre défense nationale par l’ordonnance du 7 janvier 1959 et amorcée dès la fin des opérations d’Algérie a déjà été largement commentée. Certains aspects continuent d’en être évoqués presque chaque jour ; il en est ainsi de la force stratégique de dissuasion. D’autres suscitent un intérêt plus sporadique, ce sont les éléments dits classiques de la défense ; d’autres enfin sont à peine effleurés et souvent purement et simplement oubliés par les chroniqueurs et les critiques, c’est le cas de la protection et des mesures de survie. Lire les premières lignes

  p. 1155-1170

Les rapports économiques des démocraties populaires entre elles-mêmes, avec l’U.R.S.S. et le monde occidental, plus étroitement liés aux événements politiques que partout ailleurs en l’absence de véritables débats publics et d’élections démocratiques, ont été notamment affectés depuis 1962 par la nouvelle activité du « Conseil pour l’assistance économique mutuelle » (le Comecon) et par l’attitude plus nuancée de Moscou à l’égard du Marché commun. Privé de pouvoirs à caractère supranational, gêné par la disparité des moyens de paiement et le manque d’unité dans les conceptions économiques des États intéressés, en particulier quant à la notion de prix de revient, le Comecon n’a pas été en mesure de pratiquer pleinement la politique d’intégration économique qu’il avait projetée. Lire les premières lignes

  p. 1171-1185
  p. 1186-1190

LE Parlement fédéral vient de ratifier le traité franco-allemand, signé à Paris le 22 janvier, par le Chancelier et le Président de la République. Le Général de Gaulle vient d’effectuer en Grèce un voyage au cours duquel il a évoqué toutes les raisons de l’amitié traditionnelle franco-hellène. À la fin de l’été, le Chef de l’État sera l’hôte officiel des souverains iraniens. Ces événements m’incitent à définir certaines des orientations fondamentales de la politique extérieure de la France. Lire les premières lignes

  p. 1196-1202
  p. 1203-1211

Traduit de la revue américaine Foreign Affairs à partir des articles de Chester Bowles (« Is communist ideology becoming irrelevant? », juillet 1962), de Bertram Wolfe (« Communist ideology and Soviet foreign policy », octobre 1962) et de Zbigniew Brzezinski (« Threat and Opportunity in the Communist Schism », avril 1963).

  p. 1212-1226

Chroniques

  p. 1227-1231
  p. 1232-1237
  p. 1238-1243
  p. 1244-1248
  p. 1248-1254

Bibliographie

Centre de recherches sur l’URSS et les pays de l’Est de l’Université de Strasbourg : L’URSS   ; Éditions Sirey, 1962 ; 704 pages - Jean Némo

Nous ne pouvons que signaler la publication de cet épais volume dans lequel les quatre cent cinquante premières pages sont consacrées à une suite d’études, et le reste à la documentation. Analyser un tel ouvrage conduirait en effet à reprendre les études qui y sont présentées. Celles-ci sont diverses par leur esprit, leur sujet et leur nature. Telles émanent de personnalités soviétiques, telles autres de personnalités occidentales ; il est évident qu’elles ne peuvent toujours converger vers des conclusions identiques. Lire la suite

  p. 1255-1255

Robert Cornevin : Histoire du Dahomey  ; Éditions Berger-Levrault, 1962 ; 568 pages - Jean Némo

Poursuivant ses études sur l’histoire de l’Afrique, après avoir donné de nombreux ouvrages, dont une Histoire du Togo, Robert Cornevin publie un très important volume sur l’histoire du Dahomey, qui complète le précédent et le développe. Lire la suite

  p. 1256-1256

Jon Kimche : Un général suisse contre Hitler. L’espionnage au service de la paix  ; Éditions Fayard, 1962 ; 255 pages - Jean Némo

Traduit de l’anglais, ce livre raconte l’histoire de la Suisse pendant la dernière guerre. Il semble naturel de dire que la Suisse était neutre, et de ne pas se poser d’autres questions. Or, comment a-t-elle compris sa neutralité ? Qu’a-t-elle dû faire pour la conserver ? A-t-elle été au bord de l’occupation ? Lire la suite

  p. 1256-1257

Le général Perré avait précédemment publié dans la même collection, sous le titre La guerre et ses mutations, une étude qui portait sur l’évolution de la guerre des origines à 1792. Ce nouvel ouvrage est donc une suite, en même temps qu’un développement du précédent. Lire la suite

  p. 1257-1258

Wilfried C. Smith : L’Islam dans le monde moderne  ; (préface et traduction d'André Guimbretière) Éditions Payot, 1962 ; 387 pages - Jean Némo

Il ne manque pas d’ouvrages récents sur l’Islam. Nous en avons fréquemment analysés dans cette Revue, notamment ceux de Pierre Rondot, de Jean-Claude Frœlich, de Vincent Monteil. Pour le lecteur français, le premier intérêt de cet ouvrage est la nationalité de l’auteur : un anglais, professeur à l’Université McGill de Montréal. Lire la suite

  p. 1258-1260

Revue Défense Nationale - Juillet 1963 - n° 215

Revue Défense Nationale - Juillet 1963 - n° 215

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Juillet 1963 - n° 215

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.