Les réserves

Quatre ans après l’adoption de la loi portant organisation de la réserve militaire et du service de défense, il m’a semblé utile de lancer une nouvelle réflexion sur les réserves. Il faut, d’une part, tirer les enseignements de l’expérience acquise et, d’autre part, prendre en compte un certain nombre de changements survenus en France et dans le monde. Lire la suite

  p. 3-4

À la demande du ministre de la Défense, il vient d'être procédé à un examen critique du dispositif de la réserve opérationnelle instauré par la loi du 22 octobre 1999. Si les conclusions de cette étude ne remettent pas en cause les grands principes de la réforme, elles conduisent néanmoins à revoir le format, l'organisation, les conditions d'emploi et les modalités de montée en puissance de la réserve. Lire les premières lignes

  p. 5-15

Recevant les membres du Conseil supérieur de la réserve militaire (CSRM) au Palais de l'Élysée le 16 janvier 2001, M. Jacques Chirac, président de la République, soulignait le rôle de cet organisme : « Institution unique et exemplaire dans sa composition, le Conseil supérieur de la réserve militaire doit jouer un rôle moteur dans la définition et l'organisation des réserves. Sa tâche prioritaire est naturellement de favoriser les partenariats entre le monde du travail et la réserve militaire ; mais sa réflexion doit également porter sur les missions et les modes d'action de la réserve citoyenne et s'étendre au recrutement des futurs réservistes. Il doit enfin et surtout contribuer au renforcement de l'esprit de défense qui est au cœur de nos valeurs démocratiques ».

  p. 16-27

La sécurité du sommet du G8 fournit un bon exemple de la pertinence de la réserve dans un dispositif opérationnel. Les réservistes de la Gendarmerie départementale (GD) ont renforcé les unités territoriales ; cet emploi est bien rodé. Des réservistes à compétence particulière ont tenu des postes clés de l'état-major. Enfin, le fait nouveau a été l'engagement de 4 escadrons de réserve de gendarmerie mobile (ERGM) pour la première fois déplacés en unités constituées loin de leur base exactement comme des EGM. Le concept est désormais validé en opération même si les moyens de ces unités sont encore incomplets. La contribution de la réserve est essentielle et ne demande qu'à être développée, la limite se situant au niveau du volume des crédits-réserves alloués.

  p. 28-36

La transformation de nos armées, pour les rendre aptes à des missions de projection sur des théâtres extérieurs, a pu faire naître des doutes quant à leur rôle sur le territoire national ou leur capacité à contribuer à sa défense. Lire la suite

  p. 37-47

La réorganisation de la réserve militaire, véritable révolution en elle-même, est le point d'orgue de la refonte du système de défense fondé sur la professionnalisation et le volontariat. Plus que jamais, mais aujourd'hui spontanément, la réserve militaire de la Marine apporte à celle-ci des capacités professionnelles et relationnelles indispensables à l'exécution générale de ses missions au profit de la communauté nationale et internationale. Gagnant-gagnant, réalisme, pragmatisme, efficacité, équité doivent être les amers remarquables des navigateurs responsables de la conduite de ce vaste chantier, certes déjà bien engagé, et dont les premiers résultats semblent devoir valider le concept nouveau.

  p. 48-53

La formation militaire initiale de réserviste (FMIR) fut créée à la fin de l'année 2001 pour permettre aux jeunes Français de poursuivre leur parcours de citoyenneté à l'issue de la Journée d'appel et de préparation à la défense (JAPD). Enseignement de défense rémunéré, la FMIR fut mise en oeuvre dès l'année 2002 par l'Armée de l'air. Alternative à la préparation militaire qui avait perdu son principal intérêt avec la suspension du service national, le dispositif de la FMIR permet à la fois de contribuer au développement de l'esprit de défense, et d'optimiser le recrutement des militaires du rang au sein de la réserve opérationnelle.

  p. 54-60

La réserve du Service de santé des armées occupe une place importante dans le nouveau dispositif de la réserve militaire. Réserve technique fortement engagée en Opex, elle présente la particularité de mettre en évidence des nécessités qui sont apparues, avec la montée en puissance de la nouvelle réserve, pour assurer un recrutement de bon niveau et la fidélisation des réservistes : plus grande souplesse dans la gestion de la ressource, véritable reconnaissance des compétences techniques et organisation dans la durée d'un parcours professionnel de réserviste.

  p. 61-68

Au cours de l'été 2003, le soutien médical spécialisé des forces implantées à Mostar a été assuré par du personnel de réserve du Service de santé des armées. En effet, la relève du groupe médico-chirugical a été effectuée par du personnel du 816e hôpital mobile de campagne. S'agissant de la première expérience d'engagement d'une formation de réserve dans un théâtre extérieur, le retour d'information est particulièrement intéressant. Il met en évidence, pour assurer la réussite d'une telle opération, l'importance de la préparation opérationnelle de l'unité, de la fidélisation du personnel de réserve dans son affectation et de la qualité de la planification de la mission.

  p. 69-77

Encore récemment correspondant Défense du groupe Total, l'auteur évoque les conditions du partenariat entre l'entreprise, les armées et le réserviste.

  p. 78-89

Si le rôle de la réserve pour affermir l'esprit de défense et renforcer le lien entre les armées et la société civile n'est pas nouveau, il demeure encore plus nécessaire depuis la suspension du service national. Pour contribuer au rayonnement et à l'enracinement des armées dans la nation, la réserve militaire s'ouvre maintenant à des volontaires qui, sans avoir suivi de formation opérationnelle, mais forts de leur compétence et de leur immersion dans le monde socio-économique, agréés auprès d'une autorité militaire qui oriente leur action, seront les ambassadeurs des forces armées dans leur milieu. Lire les premières lignes

  p. 90-100

The UK has for many decades relied upon volunteers rather than conscripts to complement its Armed Forces, supplemented by a system of Volunteer Reserves.  The 1998 Strategic Defence Review (SDR) saw the Reserves, hitherto retained largely for a struggle for national survival, change in structure to become an integral part of the UK’s military capability for operations at home and overseas and change from a large but little used Reserve to a more effective one that is frequently used.

  p. 101-102

L'armée britannique, professionnalisée depuis plus de quarante ans, dispose de forces de réserve complètement intégrées dans le système de défense, comme en témoigne l'importance de leur engagement dans le conflit irakien. Solidement ancrée dans la nation, notamment de par sa vocation de défense territoriale, alimentée par le corps des « Cadets » (associations de jeunesse encadrées par des réservistes), la réserve britannique évolue pour s'adapter tant au besoin opérationnel qu'à l'environnement économique et social. C'est donc un système en pleine maturité, mais non figé, qui constitue une bonne référence, sinon un modèle, pour la montée en puissance de la réserve militaire française.

  p. 103-111

Revue Défense Nationale - Octobre 2003 - n° sup657

Revue Défense Nationale - Octobre 2003 - n° sup657

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Octobre 2003 - n° sup657

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.

Octobre 2021
n° 843

Les leçons militaires de la guerre du Golfe

 

Actualités

12-10-2021
24-09-2021
18-10-2021

Avec le soutien de la Direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS) en partenariat avec l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) et la Revue Défense Nationale

Jean FOURNET (président d’EuroDéfense-France) et Colin CAMERON (président d’Europe IHEDN) ont le plaisir de vous inviter au Conférence-débat : « Diplomatie européenne et action extérieure de l’Union »

lundi 18 octobre 2021 de 15h00 à 19h00

Inscriptions en présentiel closes. Inscription pour la visioconférence

Amphithéâtre Des Vallières, École militaire, 1 Place Joffre - 75007 PARIS
Cette invitation ainsi qu’une pièce d’identité et le pass sanitaire seront demandées à l’accueil.

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...