Pour profiter de leurs numéros numériques, les abonnés doivent avoir un compte en ligne            

Eurosatory 98

  p. 11-13
  p. 14-29
  p. 30-44
  p. 45-59

La défense a besoin d’une vision stratégique de son avenir. Pour cela, elle dispose du Livre blanc de 1994 et de la loi de programmation militaire de 1996 ; mais les évolutions du contexte sont très rapides : depuis 4 ans il y a eu la décision de professionnaliser les armées, d’arrêter définitivement les essais nucléaires, et de bâtir un nouveau modèle d’armée, de réduire les ressources budgétaires et d’élargir l’Otan. Lire les premières lignes

  p. 60-62

Repères - Opinions - Débats

L'auteur, ancien directeur de la fonction militaire et des relations sociales au ministère de la Défense et ancien chef du contrôle général des armées d’avril 1994 à juillet 1996, aborde, liée au passage à l’armée professionnelle, la question importante de la transmission de l’esprit de défense aux jeunes générations.

  p. 63-72

C’est en tant que responsables, pendant plus de dix ans, du dialogue entre les mouvements de jeunes et les états-majors que les deux auteurs apportent, régulièrement depuis 1995, leur contribution au débat ouvert sur la défense de notre pays. Le vote de la loi portant réforme du service national leur donne une nouvelle occasion de nous faire part de leurs réflexions en ce domaine.

  p. 73-81
  p. 82-91
  p. 92-100

L'auteur a servi dans les troupes de marine et les parachutistes. De 1995 à 1997, il a été adjoint « opérations » de la 11e division parachutiste. Du 24 mars au 22 juin 1997, il a commandé l’opération Pélican à Brazzaville. Nous présentons son fort intéressant témoignage, dont nous le remercions vivement.

  p. 101-116

Ce texte est une excellente synthèse de nombreuses réflexions que nous avons publiées au fil des ans, et qui démontre une fois de plus que c’est aux Africains à régler leurs problèmes spécifiques. L'auteur présente les nouvelles caractéristiques des conflits et rappelle combien les forces interafricaines d'intervention pour le maintien de la paix sont une solution réaliste et séduisante pour la communauté internationale, voire même une chance pour l'Afrique.

  p. 117-123
  p. 124-129

L’année 1997 a été marquée par des bouleversements importants en Afrique et en Asie orientale, qui ont surpris la quasi-totalité des observateurs politiques. Ces événements majeurs ont souvent été analysés dans la précipitation par de nombreux commentateurs. L'auteur a voulu échapper aux « sirènes de la panique » et prendre un certain recul pour étudier ces transformations qui ont introduit de nouvelles donnes stratégiques et économiques. C’est pourquoi il nous livre ses réflexions sur ces « ondes de choc » qui ont secoué un échiquier géopolitique en pleine mutation.

  p. 130-143

L’Europe souffre d’un décalage croissant entre ses capacités spatiales et le faible usage qu’elle fait des possibilités qu’offre l’Espace, notamment en sécurité. Les avancées de la Conférence intergouvernementale de politique étrangère et de sécurité commune contribueront-elles à faire sortir l’Europe de cette impasse ? L'auteur, titulaire d’un DESS d’analyse des systèmes stratégiques, présente ici son opinion sur cette question.

  p. 144-155

Chroniques

  p. 156-159
  p. 160-171
  p. 172-174
  p. 175-178
  p. 179-185
  p. 186-189
  p. 190-192
  p. 193-196

Bibliographie

C’est une véritable somme scientifique que nous présente Maurice Vaïsse dans cet ouvrage, puisqu’il y analyse tous les aspects de la politique étrangère du général de Gaulle, et cela à partir de sources jusqu’à présent inexploitées, parce que non encore à la disposition du public, à savoir les archives diplomatiques de cette période, tant françaises qu’étrangères (en particulier allemandes et américaines) ; et aussi de nombreux comptes rendus d’interviews de grands témoins, conduits par lui-même ou par d’autres, sans parler des mémoires, souvenirs et ouvrages ayant traité déjà du sujet, dont la bibliographie utilisée par lui comporte plus de 400 titres. Lire la suite

  p. 197-199

Alexandre del Valle : Islamisme et États-Unis ? Une alliance contre l’Europe  ; L’Âge d’Homme, 1997 ; 327 pages - Claude Le Borgne

Le titre est explicite. Le sous-titre précise la thèse, islamisme et États-Unis même combat, combat contre l’Europe. Le général Gallois préface l’ouvrage, Jean-Pierre Péroncel-Hugoz le conclut : on n’est pas ici entre thuriféraires de l’Amérique ou flagorneurs de l’islam. Alexandre del Valle, qui signe son premier livre, est assurément un bon connaisseur de l’islam, qu’il a notamment approché au Liban, et de la langue arabe. Cela donne du poids à son analyse, quelque sévère qu’elle soit. Lire la suite

  p. 199-200

François Thual : Géopolitique de la franc-maçonnerie  ; Dunod, 1994 ; 131 pages - Marc Bonnefous

On ne s’étonnera pas que l’auteur, travaillant sur un tel sujet, s’efforce sans trêve de naviguer entre les écueils. À la fois historien et sociologue, il évite, la plupart du temps, celui du sec répertoire géographique ainsi que celui de la trop abstraite rationalisation. Avec prudence, l’espace d’investigation est délimité dès les premières lignes : s’en tenir aux relations internationales. Le lecteur ne tarde cependant pas à comprendre que, pour tirer plein profit de ce périple, il convient de lire entre les lignes, comme du reste pour tous les ouvrages abordant des sujets brûlants. Lire la suite

  p. 200-201

Yves-Marie Laulan : Les nations suicidaires  ; Éditions François-Xavier de Guibert, 1998 ; 306 pages - Michel Klen

C’est un véritable cri d’alarme que nous lance Yves-Marie Laulan. Dans son dernier ouvrage, cet auteur envoie un message virulent : la civilisation occidentale est en train de sombrer par rupture de ses structures internes. En clair, l’Occident souffre d’une authentique névrose à caractère suicidaire dont on trouvera sans peine la signature dans une démographie exsangue. Pour cet écrivain engagé, nos pays industrialisés périront par implosion démographique, provoquée par la stérilité, voulue ou subie, de la femme occidentale, le sort injuste fait aux jeunes, le souci obsessionnel de la santé et l’effondrement des valeurs « fortes » au profit des valeurs « molles ». Yves-Marie Laulan va même plus loin : face au terrible défi des nations à la démographie galopante, l’Occident en déclin semble avoir accepté avec fatalisme son inévitable marginalisation géopolitique. En résumé, cet économiste qui a servi dans les plus hautes institutions internationales (FMI, Banque mondiale, Otan) soutient une thèse particulièrement audacieuse : le XXIe siècle, tout proche, ne sera certainement pas celui de l’Occident. En fait, il a de fortes chances de ne pas y survivre. Lire la suite

  p. 201-202

« Michel Debré »  ; in Espoir, revue de la Fondation et de l’Institut Charles de Gaulle, 1998 ; 140 pages - Michel Klen

Dans sa revue trimestrielle Espoir, la Fondation Charles de Gaulle a consacré un numéro complet à Michel Debré. Les articles sur l’une des plus grandes figures du gaullisme revêtent un intérêt particulier en raison non seulement de la dimension politique et humaine de l’académicien, mais surtout de l’ampleur de son œuvre accomplie au service de l’État. Résistant, commissaire de la République à la libération du territoire, opposant déterminé à la IVe République, garde des Sceaux activant les travaux préparatoires à la Constitution de 1958, Premier ministre du général de Gaulle pendant la douloureuse épreuve de la guerre d’Algérie, ministre des Finances, ministre des Affaires étrangères puis ministre de la Défense nationale, Michel Debré a été « un phare qui a brillé sur la politique française pendant un tiers de siècle, de 1945 à 1975 ». Cet hommage de Pierre Messmer dans la présentation de l’ouvrage met bien en lumière la place importante qu’a occupée le fidèle serviteur du général de Gaulle dans l’histoire contemporaine de la France. Lire la suite

  p. 203-204

Jacques Weber : La France en Chine (1843-1943)  ; Presses académiques de l’Ouest, 1997 ; 268 pages - Pierre Morisot

De quoi se mêlent ces Nantais du Centre de recherches sur l’histoire du monde atlantique, de sortir ainsi un ouvrage collectif sur la Chine ? On les verrait plutôt tournés vers le trafic triangulaire. Jacques Weber, le chef d’orchestre, délivre d’emblée l’explication : Nantes ne détient pas seulement la clé du casier judiciaire, mais aussi, depuis 1987, d’abondants cartons d’archives diplomatiques, ce qui permet de passer sans vergogne du détroit de Floride à celui de Formose et de se rappeler le goût des porcelaines chez les messieurs du Quai de la Fosse. Lire la suite

  p. 205-206

Pascal Reysset et Thierry Widemann : La pensée stratégique  ; Puf, 1997 ; 128 pages - Pierre Morisot

Ce 3 245e « Que sais-je ? » a donc pour objet de nous entretenir de stratégie, intention louable car le mot est actuellement mis à toutes les sauces, parfois pour le simple « plaisir d’utiliser un terme prestigieux encore empreint de résonances guerrières », alors que désormais « le concept de stratégie déborde largement l’art de la contrainte » et est applicable à bon nombre d’activités qui se déroulent dans un « milieu conflictuel » et suscitent des rapports de « nature dialectique ». Le lecteur bénéficie au départ de définitions précises, succinctes et séparant aussi clairement que possible stratégie et tactique (il trouvera en outre vers la fin du livre des exemples fort pertinents puisés dans l’exercice de la séduction). Lire la suite

  p. 206-207

Revue Défense Nationale - Mai 1998 - n° 598

Revue Défense Nationale - Mai 1998 - n° 598

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Mai 1998 - n° 598

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.