Novembre 1971 - n° 305

L'image prestigieuse de la BBC en 1945 avait servi de modèle au législateur, désireux de conférer à l'État un monopole en matière de programmation et de diffusion. En fait, et malgré la loi, c'est l'inverse qui s'est réalisé : pour ce qui est de la Radio, 47 % des auditeurs métropolitains écoutent les émetteurs périphériques contre 28 % à France-Inter. Il en va autrement pour ce qui est de la Télévision et des émissions à destination de l'étranger. Lire la suite

  p. 1587-1599

Qu'entend-on par environnement ? L'extension nouvelle donnée à ce vocable ancien recouvre en fait deux catégories de préoccupations : celle de dénoncer les nuisances actuelles et celle de regrouper en un ensemble cohérent les propositions d'action pour que la biosphère redevienne favorable à la vie. Il s'agit là d'une volonté politique qui implique des choix, donc des sacrifices, et qui vise à concilier la croissance économique et la qualité de la vie. Lire la suite

  p. 1600-1610

Le domaine militaire évolue et se dégage aujourd'hui d'une implantation datant d'une époque où les Armées étaient à base d'effectifs plus que de matériel et assuraient à la nation une couverture étendue essentiellement sur la partie Nord et Nord-Est du territoire. La création d'une armée moderne, aux effectifs moins nombreux mais disposant d'armes et de matériels de haute technicité, joue à cet égard un rôle déterminant. Lire la suite

  p. 1611-1622

L'annonce du prochain voyage du président Nixon à Pékin marque en fait l'aboutissement d'une évolution dont l'auteur nous retrace les étapes depuis 1945. Quelles sont les préoccupations chinoises, américaines, soviétiques et japonaises, et quelles perspectives s'ouvrent à cette nouvelle configuration quadripolaire, dont l'importance stratégique dépasse largement le cadre asiatique ? Lire les premières lignes

  p. 1623-1636

La visite, en juillet dernier, du ministre des Affaires étrangères au Danemark, à la Norvège et à la Suède, et plus récemment, en août, celle du ministre d’État chargé de la Défense nationale à la Finlande, ont souligné tout l'intérêt que la France porte à la Scandinavie. Le temps n'est plus où la politique des pays nordiques s'inscrivait en marge du reste de l'Europe alors qu'ils participaient en fait à son évolution économique, sociale et intellectuelle. La Seconde Guerre mondiale, puis le Pacte de l'Atlantique ont mis fin à ce relatif isolement et ont fait prendre conscience aux peuples nordiques qu'ils se trouvaient désormais placés à la charnière de deux mondes différents. La création du Marché commun, enfin, et depuis 1969, avec la Conférence de La Haye, la perspective de l'entrée de la Grande-Bretagne dans la communauté économique européenne, lancent à chacun de ces pays, qui n'ont pu s'unir dans l'éphémère communauté du NOR-DEK, un véritable « défi européen ». Lire la suite

  p. 1637-1648

En dépit de son refus d'alignement sur les blocs, affirmé à Bandoeng en 1955, et de sa volonté de jouer un rôle médiateur entre eux, le Tiers-Monde n'a pas réussi à infléchir l'action des grandes puissances et il reste encore en marge du jeu de l'équilibre nucléaire. Pour la plupart de ses membres d'ailleurs, leur renonciation à la production d'armes nucléaires est purement formelle puisqu'ils seraient dans l'incapacité de les produire. Il n'en va pas de même pour des pays comme l'Inde et le Pakistan ou encore certains États du Moyen-Orient. Le rôle croissant de la Chine sur la scène internationale est susceptible de modifier sensiblement les positions de principe de certains gouvernements du Tiers-Monde à l'égard de la possession d'armes nucléaires.

  p. 1649-1660
  p. 1661-1674
  p. 1675-1680
  p. 1681-1687

Alors que la France a consenti et continue de consentir un effort financier substantiel pour participer aux réalisations du Cern – notamment à la construction en cours à Meyrin-Genève d'un accélérateur de particules de 300 GeV — indispensables aux expérimentations dans le domaine de la physique des hautes énergies, le taux de croissance des crédits alloués à l'entretien des équipes de recherche des laboratoires de l’Éducation nationale est en constante diminution. Il en résulte un malaise sérieux parmi les chercheurs. Comment a-t-on pu en venir à cette situation dont l'auteur souligne le caractère paradoxal ? Que faire pour remédier à ce malaise pendant qu'il en est encore temps ? Lire la suite

  p. 1688-1705

Chroniques

La 26e Assemblée générale des Nations unies s’est ouverte le 21 septembre 1971 à New York dans une atmosphère assez sensiblement différente de celle qui régnait depuis quelques années. Alors que beaucoup se demandaient le « pourquoi ? » de ces délibérations dont on savait qu’elles n’aboutiraient à aucun résultat positif, cette année un certain espoir s’est manifesté, et une volonté d’agir s’est exprimée, espoir et volonté qui permettent à certains de se demander si l’organisation internationale ne va pas retrouver une partie du lustre qu’elle a perdu. Lire la suite

  p. 1706-1712

Le 30 septembre 1971 à Caylus (Tarn-et-Garonne), M. Fanton, secrétaire d’État, assistait au saut en groupe de l’Escadron de gendarmes parachutistes. Cette unité, nouvellement créée à Mont-de-Marsan, est l’exemple le plus récent du dynamisme de la Gendarmerie dans son adaptation à ses missions, toujours plus nombreuses et toujours plus diversifiées. Diversifiées du fait de l’extension de la civilisation des loisirs, et plus nombreuses en raison de l’augmentation de la population, du développement de l’habitat urbain et de la circulation routière. Lire la suite

  p. 1713-1718

Le gouvernement canadien a publié le 24 août 1971 un Livre blanc sur la DéfenseLire la suite

  p. 1718-1723

L’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI) vient de publier un bulletin exposant les faits saillants qui ont marqué l’aviation commerciale au cours de l’année 1970. Le ralentissement sensible de l’économie des États-Unis et la tendance inflationniste qui atteint la majorité des États semblent être les causes principales de la relative stagnation constatée dans le développement de l’industrie du transport aérien en 1970. Le trafic d’affaires et le fret aérien ont été les plus touchés tandis que l’augmentation des coûts a réduit les bénéfices d’exploitation de certaines compagnies aériennes, qui ont dû procéder à des licenciements de personnels et à des annulations de commandes d’appareils. Lire la suite

  p. 1723-1730

L’amiral Storelli, Chef d’état-major de la marine, s’est rendu en visite officielle en Allemagne fédérale (RFA), en Argentine et au Brésil. Essayons à cette occasion de donner un aperçu succinct de la situation actuelle de ces trois marines. Lire la suite

  p. 1730-1735

Rien ne laissait présager un coup d’État au Tchad à la fin du mois d’août. En effet, les mesures de clémence et d’apaisement prises depuis le début de l’année par le président Tombalbaye commençaient à porter leurs fruits et la « réconciliation nationale » qu’il avait préconisée était en bonne voie de devenir réalité. Lire la suite

  p. 1736-1740

Bibliographie

Mario Bettati : Le conflit sino-soviétique. T. I : Le conflit entre partis  ; Éditions Armand Colin, 1971 ; 335 pages - Claude Delmas

Il ne fallait pas manquer d’audace pour affronter l’étude exhaustive d’un tel problème – un des événements majeurs de l’histoire contemporaine – dont la complexité le dispute à l’ampleur. Dans le courant de l’été est paru le second tome de ce travail, consacré à l’affrontement des États. Le premier étudie les origines et les développements idéologiques du conflit. Ceci répond à une exigence de logique : l’intérêt que soulève l’analyse des thèmes du conflit sino-soviétique est d’abord d’ordre doctrinal. N’est-il pas étrange que la fin de l’appropriation privée des moyens de production dans deux États géographiquement voisins ait laissé subsister un différend profond entre « deux peuples devenus frères dans la libération économique » ? Le marxisme, qui se veut édification mais aussi explication, n’expliquerait donc pas tout. La volonté de puissance est difficile à calmer. Elle aide à comprendre le comportement des leaders populaires portés à modeler le marxisme sur le modèle national : en dépit de certaines convergences, restent décisives les vieilles rivalités d’une histoire dont le poids demeure particulièrement sensible en Extrême-Orient. Lire la suite

  p. 1741-1742

Nicholas Bethell : Le communisme polonais – 1918-1971. Gomulka et sa succession  ; Éditions du Seuil, 1971 ; 346 pages - André Nolde

L’un des derniers venus de la série « L’Histoire immédiate » dirigée aux Éditions du Seuil par Jean Lacouture, ce livre n’est pas exempt de certaines faiblesses inhérentes à cette collection qui voudrait imposer à l’actualité, domaine du reportage, l’optique de l’histoire, exigeant maturité et réflexion. Lire la suite

  p. 1742-1742

Erwin Weit : Dans l’ombre de Gomulka  ; Éditions Robert Laffont, 1971 ; 304 pages - André Nolde

Erwin Weit a été de 1954 à 1969 l’interprète officiel du gouvernement polonais. Il ne nous appartient sans doute pas d’apprécier les raisons et les circonstances qui lui ont fait quitter son pays, ni celles qui l’ont amené à publier, à l’usage des lecteurs occidentaux, ce qu’il a vu et entendu dans l’exercice de ses fonctions. Nous ne pouvons cependant nous empêcher, en lisant son livre, de penser qu’il a, dans une certaine mesure, trahi, par cette publication, la confiance de ses employeurs. Il nous paraît douteux que la déontologie de l’interprétariat y trouve son compte. Lire la suite

  p. 1742-1743

Irène Chedaux : Anti-clichés sur l’Amérique  ; Éditions Robert Laffont, 1971 ; 284 pages - H. N.

Dans sa préparation à la civilisation postindustrielle, la voie prise par l’industrie américaine est délibérément sociale sinon socialiste, mais un tel socialisme, s’il tend aux mêmes buts, est fort différent de celui du XIXe siècle ou de la gauche française de notre temps. Il n’est pas en effet le fait de l’État. Irène Chedaux nous montre fort bien que dans l’Amérique d’aujourd’hui, l’élan socialiste provient d’initiatives privées. Les capitalistes font la révolution que le prolétariat refuse d’entreprendre mais que l’élite intellectuelle exige. Le profit n’est donc plus la finalité du capitalisme, mais peut-être l’utilité sociale de l’entreprise. Lire la suite

  p. 1743-1743

Jean Cosson : Les industriels de la fraude fiscale  ; Éditions du Seuil, 1971 ; 228 pages - H. N.

De tout temps le Français a aimé frauder le fisc sans se douter que ce faisant il commettait une escroquerie et que lésant peu ou prou la société il ne lésait finalement que lui-même. Il est vrai, nous dit Jean Cosson, que le texte de chaque loi contient le moyen de la tourner. Il est vrai aussi que lorsque le délit est constaté, que le dossier est rassemblé après de longues enquêtes et des vérifications minutieuses, par le biais qu’offre une juridiction alourdie de trop de contraintes, le coupable échappe souvent à son châtiment. Lire la suite

  p. 1743-1744

Georges Delcoigne et Georges Rubinstein : Non-prolifération des armes nucléaires et systèmes de contrôle  ; Éditions de l’Institut de Sociologie de l’Université libre de Bruxelles, 1970 ; 216 pages - Jean Némo

On trouvera dans cet ouvrage une documentation fort claire sur la répartition des sources d’énergie nucléaire dans le monde, des indications sommaires mais suffisantes sur l’industrie à laquelle donne lieu la matière fissile et un exposé complet des différentes mesures régionales et internationales prises en vue de limiter la prolifération des armes nucléaires et de contrôler la production des corps chimiques qui entrent dans leur composition et sont les mêmes que ceux qu’utilisent les applications pacifiques de l’énergie nucléaire. De plus, en annexe, figurent les textes des principaux instruments juridiques, traités et accords, établis depuis vingt ans à propos de l’utilisation et du contrôle de l’énergie atomique. Lire la suite

  p. 1744-1744

Edward T. Hall : La dimension cachée  ; Éditions du Seuil, 1971 ; 252 pages - H. N.

Tout ce que l’homme est – et tout ce qu’il fait – est lié à son expérience de l’espace, et notre sentiment de l’espace est soumis à l’appréciation de nos sens. Mais chacun de nos sens est modulé par la culture qui façonne ainsi notre perception du monde. Aussi bien, chaque individu élevé au sein de cultures différentes vit dans un monde sensoriel différent ; de là erreurs, échecs des contacts et de la communication, affrontements, violences. Lire la suite

  p. 1744-1744

Charles Zorgbibe : L’Europe de l’Est face au Marché Commun  ; Éditions Armand Colin, 1971 ; 103 pages - J.-P. D.

En une trentaine de pages, Charles Zorgbibe donne un aperçu de la position qu’ont eue, non pas tellement les dirigeants d’Europe de l’Est, mais les dirigeants soviétiques, de Lénine à Brejnev, face à la possibilité d’une unification européenne, puis à la réalité du Marché commun. Les annexes font un peu plus de place aux positions est-européennes non soviétiques, mais sont consacrées pour plus de la moitié au problème connexe de celui qui est indiqué dans le titre, c’est-à-dire aux prises de position occidentales et aux décisions des institutions communautaires relatives à l’Europe de l’Est. ♦

  p. 1744-1744

Lloyd M. Bucher : L’aventure du Pueblo  ; Éditions Albin Michel, 1971 ; 318 pages - Claude Delmas

En janvier 1968, la nouvelle éclata comme une bombe : la marine nord-coréenne avait capturé un bâtiment américain, « bateau-espion » embusqué dans leurs eaux territoriales selon les Nord-Coréens, navire océanographique naviguant en haute mer selon les Américains. En fait, si le Pueblo se trouvait bien dans les eaux internationales, il ne s’en livrait pas moins à l’espionnage – si bien que l’on mentait de part et d’autre. L’équipage du Pueblo et son chef, le capitaine de frégate Bucher, firent les frais de cet incident. Ils furent victimes de la légèreté des amiraux américains qui choisirent, pour cette mission, un vieux cargo doté d’un armement dérisoire Ils furent également victimes de la hargne agressive des Nord-Coréens. Quatre-vingt-cinq hommes furent jetés sans défense dans cette aventure, que relate le commandant Bucher. Lire la suite

  p. 1745-1746

Adrien Dansette : Mai 1968  ; Éditions Plon, 1971 ; 473 pages - André Nolde

On a dit qu’avec Adrien Dansette, Mai 1968 accédait à l’histoire. C’est certainement vrai dans la mesure où le sujet est traité par un historien chevronné, dont le sérieux, l’objectivité et le talent se sont affirmés tout au long d’une œuvre historique abondante et solidement étayée par la recherche. C’est également vrai, en ce sens que la matière première du livre – les événements – n’est pas livrée brute et en vrac au lecteur : elle a été soigneusement triée et judicieusement ordonnée autour d’un certain nombre de repères qui permettent de relier le présent au passé. Lire la suite

  p. 1746-1747

Pierre Galante : Malraux. Quel roman que sa vie !  ; Éditions Plon, 1971 ; 344 pages - H. N.

« L’homme n’a pas le droit de se refuser à la passion ». Il est peu de phrases dans l’œuvre d’André Malraux qui définisse aussi bien l’esthète et l’écrivain, le partisan et le soldat, l’amant et l’ami qu’il a été. Dans sa fièvre d’exister il a trouvé du temps pour toutes choses, « un temps pour l’aventure nomade et un temps pour l’aventure sédentaire, un temps pour les barricades et un temps pour les mémoires, un temps pour abattre et un temps pour édifier, un temps pour témoigner et un temps pour parler ». Homme des tendresses confiées, tribun au verbe magique, chantre de l’action et du souvenir, il a tout été sans que le médiocre ne ternisse jamais les facettes de son personnage. Lire la suite

  p. 1747-1747

Louis Terrenoire : De Gaulle vivant  ; Éditions Plon, 1971 ; 309 pages - André Nolde

Depuis la mort du général de Gaulle on ne compte plus le nombre d’études, politiques, historiques, philosophiques, psychologiques, littéraires… qui sont venues compléter les rayons, cependant déjà abondamment garnis, réservés dans nos bibliothèques à la littérature gaullienne. Malgré cette abondance, les tirages de la plupart de ces ouvrages restent considérables : plus de 50 000 exemplaires pour celui qui nous occupe, quelques semaines seulement après sa parution et malgré la concurrence. Cela tient évidemment aux dimensions historiques du personnage évoqué et à l’intérêt passionné qu’il a suscité dans tous les milieux en France et dans le monde. Mais la qualité et le sérieux de la plupart des témoignages ne sont pas non plus étrangers à cet exceptionnel succès de librairie. Lire la suite

  p. 1747-1748

Harold Nicolson : Journal des années tragiques (1936-1942)  ; Éditions Grasset, 1971 ; 411 pages - J.-L. T. R.

La version française de ce Journal est constituée par des extraits de l’édition anglaise, qui elle-même ne représente que le vingtième du journal original de Harold Nicolson. Lire la suite

  p. 1748-1749

Collectif : Vie et mort des Français – 1939-1945  ; Éditions Hachette, 1971 ; 611 pages - André Nolde

Cette œuvre collective est composée d’un certain nombre d’articles, de textes et de documents photographiques réunis et présentés par Jacques Meyer. Il s’agissait dans l’esprit de celui-ci, comme il nous l’explique dans sa préface, de donner une suite à Vie et mort des Français 1914-1918 dont il avait été l’un des trois coauteurs et qui avait remporté, il y a une dizaine d’années, un assez vif succès. Il n’est pas certain que la réussite cette fois soit aussi complète. Lire la suite

  p. 1749-1750

Paul Bonnecarrère : Qui ose vaincra  ; Éditions Fayard, 1971 ; 476 pages - M. T.

Avec Par le sang versé, son best-seller sur la Légion étrangère en Indochine, Paul Bonnecarrère s’est imposé comme maître du récit de guerre. Il met cette fois sa verve au service de l’histoire des parachutistes de la France libre. De leur création, en juin 1940, par un jeune capitaine de 30 ans réfugié à Londres (Georges Bergé) jusqu’au saut sur la Hollande de deux régiments entiers en avril 1945, il nous fait revivre les actions décisives réalisées par les parachutistes de la France libre. Deux d’entre elles s’imposent comme déterminantes dans l’évolution de la Seconde Guerre Mondiale : l’opération – digne des « Canons de Navarone » – menée tambour battant par un commando de six hommes parachutés en Crète (raid contre l’aérodrome de Candie-Héraklion le 13 juin 1942) et qui assurera la victoire des Alliés en Méditerranée ; le largage, enfin, des parachutistes SAS sur la Bretagne, la veille du débarquement du 6 juin. Lire la suite

  p. 1750-1750

Jean-Jacques Antier : L’Amiral de Grasse, vainqueur à la Chesapeake  ; Éditions Maritimes et d’Outre-Mer, 1971 ; 253 pages - J.M. L.

Une contribution à l’histoire de la guerre d’indépendance des États-Unis et au rôle déterminant qu’y jouèrent les Français et leur marine. C’est en 1781, mandé par le roi Louis XVI à Versailles, que l’amiral de Grasse se voit confier une flotte qui ira porter aux « Insurgents » d’Amérique toute l’aide qu’ils réclament. Lire la suite

  p. 1750-1751

Paul Chack et Jean-Jacques Antier : Histoire maritime de la Première Guerre mondiale (Tome III)  ; Éditions France-Empire, 1970 ; 594 pages - Y. B.

Avec ce 3e tome s’achève l’important travail de Jean-Jacques Antier sur l’histoire maritime de la Première Guerre mondiale auquel sont incorporés divers chapitres issus de la plume autorisée de Paul Chack. Lire la suite

  p. 1751-1751

Galbrait Welch : L’Afrique avant la colonisation  ; Éditions Fayard, 1971 ; 353 pages - H. N.

L’Afrique, berceau de l’homme, a été aussi le théâtre de sa maturité, et dans sa longue histoire la période coloniale n’a guère été qu’une péripétie. À présent que l’Europe s’en va et que tous ces pays nouveau-nés secouent leurs tutelles, le fond africain va réapparaître. Quelles sont donc les bases de cette civilisation ? Lire la suite

  p. 1751-1752

Revue Défense Nationale - Novembre 1971 - n° 305

Revue Défense Nationale - Novembre 1971 - n° 305

Il n'y a pas d'éditorial pour ce numéro.

Revue Défense Nationale - Novembre 1971 - n° 305

La RDN vous invite dans cet espace à contribuer au « débat stratégique », vocation de la Revue. Cette contribution doit être constructive et doit viser à enrichir le débat abordé dans le dossier. C’est l’occasion d’apporter votre vision, complémentaire ou contradictoire. Vos réponses argumentées seront publiées sous votre nom après validation par la rédaction.

Aucune contribution n'a encore été apportée.

Novembre 2021
n° 844

L'Indo-Pacifique : un espace stratégique sous tension

 

Agenda

Colloques, manifestations, expositions...

Liens utiles

Institutions, ministères, médias...